Angervilliers Citoyens

Angervilliers Citoyens

Partage, culture, information, solidarité


Conseil municipal : que voulez vous dire par: "intérêts privés"?

Publié par Olivier Thérond sur 13 Décembre 2021, 17:36pm

Catégories : #La vie du village

 

Intérêts privés ?
Comme vous le savez sans doute, la semaine dernière avait lieu un conseil municipal.
Nous en avons profité pour demander des éclaircissements sur les écrits de la majorité.
Il est effectivement facile d'écrire pour tenter de calomnier une personne ou un groupe, il est plus difficile d'écrire pour transcrire ce que nous pensons, comme nous le verrons par la suite.
Nous avons mis en question quelques points  que nous ne pouvions laissé passer:
- la non participation aux commissions : c'est FAUX ! Les fois où nous avons été absent nous avons prévenu.De plus, la participation n'est quasiment jamais proportionnelle aux "forces" en présence. Par exemple, la commission "culture" peut accueillir l'ensemble des conseillers. Nous ne sommes à chaque fois que 5 ou 6,. 4 élus/16 pour la majorité et 2 élus/3 pour Angervilliers Citoyens. Donc, qui ne participe pas?
Face à ce  genre d'argumentation à l'emporte pièce, nous sommes obligés de répondre pour en souligner l'incohérence, ce que nous avons fait.
Pourtant, en plein conseil, le maire s'est une nouvelle fois félicitée de la participation de sa majorité en fustigeant l'opposition... 

- Nous avons ensuite demandé ce que signifiait la phrase " ..... Défendre les intérêts privés", et là... Nous avons eu droit à ce que cette équipe majoritaire est capable de faire quand elle se sent encouragée par son chef de file.
Mme Girard Mindron, adjointe pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, a en effet pris la parole pour dire que nous ne faisions que défendre les intérêts de l'association Angervilliers Citoyens, pour preuve, nous avons demandé du gel hydroalcoolique pour le salon du livre jeunesse! Elle s'est même dit "mal à l'aise" face à notre attitude, comme quand Mme Ducrot parle de l'association Lire et Faire Lire en commission Éducation, allez savoir pourquoi
...
Ce qu'il faut savoir, c'est que lors de ces commissions soit les choses sont décidées par avance ou alors les dossiers n'ont absolument pas été travaillés en amont avant de se présenter devant les électeurs. Par exemple, pour travailler sur les subventions, rien n'avait été préparé avant la campagne, M.COLAS, premier adjoint admettant même qu'ils "n'avaient pas trop penser aux associations".
De plus, nous participons activement lorsque nous sommes présents. D'ailleurs, il est tristement amusant que les mêmes qui lancent des attaques en conseil soient ceux qui, en privé, sont suspendus à nos propos et louent la qualité du travail en commun.
Pour en revenir au gel hydroalcoolique, qu'au passage nous avons payé de notre poche faute de subvention, toutes les personnes présentes étaient d'accord avec nous sur la possibilité de nous en fournir et, bizarrement, ces promesses sont restées vaines. Y aurait il quelqu'un pour faire blocage?
Nous avons donc demandé à la majorité de bien faire attention à ce qu'elle écrit car les mots ont un sens. À ce propos, ils ont pu vérifier que "cliquer" à bon escient n'est finalement pas chose aisée.
De plus, nous accuser de défendre des "intérêts privés" quand on sait que notre action est complètement bénévole et que nous sommes même amenés à dépenser notre propre argent, il y a de quoi s'interroger!
Pour aller un peu plus loin dans l'analyse, il n'est malheureusement pas rare qu'une certaine catégorie de personnes projette ses propres turpitudes sur les autres. Cela à un nom, nous vous laissons le chercher...
Ce dernier conseil a démontré le fonctionnement pyramidal et autoritaire de cette équipe majoritaire. D'ailleurs seuls 2 adjoints se sont exprimés. Quand Mme DUCROT a demandé aux autres conseillers présents dans les commissions de donner leur avis, ils se sont tous tus, encouragés par le maire qui s'est empressé d'affirmer que la parole était libre au sein de son équipe... 
Rien de bien nouveau sous le soleil. 
Nous répondrons chaque fois que nécessaire aux élucubrations majoritaires. 
Nous l'avons d'ailleurs fait par une lettre adressée à chaque conseiller, que nous publierons prochainement, car nous assumons ce que nous pensons et nous l'écrivons de manière la plus compréhensible possible.
En attendant, c'est notre village qui périclite et ça nous met "mal à l'aise".

Les élus Angervilliers Citoyens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents