Angervilliers Citoyens

Angervilliers Citoyens

Partage, culture, information, solidarité


Conseil municipal: "Lettre ouverte à une élue qui doutait, et pourtant..." par Karima DUCROT, Conseillère Municipale

Publié par Olivier Thérond sur 12 Octobre 2020, 11:23am

Catégories : #La vie du village

 

Lettre ouverte à Mme la conseillère municipale d’Angervilliers.

Lors du conseil municipal du 6 octobre, nous avons passé au vote une subvention pour une nouvelle association. Sitôt reçue,  la demande de subvention à été mise à l’ordre du jour du conseil et soumise au vote.

Je salue ici la réactivité des élus. Pour être franche je ne supporte pas la lenteur quel que soit le domaine.

Soumise au vote et à l’unanimité nous avons voté pour cette subvention. 

 Mickael COLAS n'a pas participé au vote et Corentin Pontet non plus, étant tous deux membres de cette nouvelle association

Je me suis permise de dire aux membres du conseil ainsi qu’ a Mme le maire,qu’à l’avenir, il serait important de répondre rapidement aux subventions demandées par des associations  naissantes comme nous venons de le faire pour celle-ci, afin d’éviter que nous soyons "suspectés" d’avoir répondu rapidement à la demande d’une subvention d’une association car  certains élus en sont membres…

Que n’ai-je pas dis ?

Mme le maire est entrée dans un  courroux dont elle seule a le secret. Comme à chaque mandat, celle ci à autour d’elle une ‘’cour ‘’qui vole à son secours !

Je tiens à dire que je n’en veux nullement à ces conseillers. Pourtant, ils auraient eu avantage à se renseigner avant de prendre position pour avoir le recul nécessaire et éviter d'être trop sûrs d'eux en mettant en systématiquement en doute notre parole.

Nombreux sont ceux à avoir eu ce positionnement jusqu’à ce que le réveil sonne…

Et ce réveil sonnera pour tous tôt ou tard…

Je m’adresse à cette charmante conseillère qui m’a demandé de citer une association qui n’a pas eu droit à une subvention. Demander étant même un doux euphémisme au vu du ton employé... 

 J’ai volontairement refusé de donner le nom de cette association pour ne pas répondre à une injonction. Rappelons que quand nous posons des questions, nous n'obtenons pratiquement jamais de réponse… ou un sentencieux "C'est comme ça et c'est tout!'

Mon propos était une mise en garde collective, dont j'incluais les membres d'Angervilliers Citoyens mais, tout ce que nous pouvons dire est pris comme une attaque...

Et bien,  moi aussi  pour une fois, j’ai répondu ‘’non je ne vous donnerai pas le nom de cette association’’

J’ai voulu par mon positionnement  que certains ressentent ce qu'est  l’abus de pouvoir, ne pas donner de réponse ou de répondre sciemment à côté.

Etant une personne empathique et je dirais surtout altruiste, je vais répondre à cette charmante conseillère, elle se reconnaitra et un jour elle comprendra, comme toutes les personnes, et elles sont nombreuses, qui ont quitté la "cour" et ont ouverts les yeux.

Mme La conseillère, vous êtes nouvellement arrivée dans notre village et c’est pour cela que vous ne pouvez pas avoir accès à ce genre d’information. Encore une fois, prenez le temps de.vous faire votre avis avant de croire les balivernes déversées sur le compte des membres d'Angervilliers Citoyens.

Voici l’histoire d’une association qui s’est vue refuser une subvention du jour au lendemain par Mme le maire. Pour information les membres de cette association étaient et sont toujours membres d’Angervilliers Citoyens.

Créer en 2009, l’association du Club informatique permettait aux seniors ( entre autres) de se familiariser à l’utilisation de l'outil informatique.

Les membres du club ont surtout voulu lutter contre la fracture numérique et permettre à nos ainés de manier l’ordinateur. Le club à eu un grand succès au point d’obliger le  club à doubler les sessions.

En 2017, Mme le maire à privé l'association de la subvention de 300 € et mieux,  a réquisitionné du lundi au jeudi la salle informatique pour accueillir une orthophoniste, à qui on aurait pu proposer un "autre lieu".

 Je vous informe au passage, chose que vous pouvez vérifier, vous qui avez accès aux informations de la mairie en tant qu' élue du groupe de Mme le maire,  que le club informatique est la seule association dans le village à qui la subvention a  été supprimée et je vous informe que M Phillipe Hergott, membre du club, figurait sur la liste de l’opposition…

Alors Mme la conseillère est-ce un hasard ?

Je vous laisse seule juge.

Je continue ma petite histoire, le club informatique faute de subvention et de local, a dû se délocaliser dans la petite commune de Janvry où les cours sont dispensés dans une des salles de la Ferme.

Je profite de cette occasion pour remercier vivement et saluer M Christian SCHOETTL, d’avoir accueilli et héberger nos amis du club informatique.

À notre grand regret cependant.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents